FR | EN

Faites la connaissance de Jeunesse, J’écoute

Respecter notre promesse

Notre nouveau partenariat avec Jeunesse, J’écoute a été annoncé en mai 2022. Il appuie deux programmes communautaires de santé mentale conçus avec et pour des communautés partout au Canada : Surmonter, un service virtuel de soutien en santé mentale pour les jeunes des communautés noires, et Trouver l’espoir, un plan d’action visant à aider les jeunes des communautés autochtones. Ces deux programmes visent à offrir des services virtuels de consultation et d’aide en temps réel aux jeunes des communautés noires et autochtones. Chaque programme offre un soutien 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 aux jeunes vulnérables grâce à l’appui de champions, de thérapeutes et de conseillers communautaires bénévoles issus des communautés noires et autochtones. Ces initiatives permettent de créer des liens avec les jeunes qui ont besoin de services en santé mentale gratuits, bilingues et offerts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, comme des services de consultation professionnelle, des ressources en ligne et d’intervention de crise et de la mobilisation communautaire afin d’assurer l’équité au Canada.

Surmonter, propulsé par Jeunesse, J’écoute, est le seul soutien virtuel en santé mentale bilingue offert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 aux jeunes des communautés africaines, caribéennes et noires. Trouver de l’espoir est le plan d’action de Jeunesse, J’écoute pour venir en aide aux jeunes des communautés des Premières Nations, inuites et métisses.

« Un véritable soutien instantané en santé mentale est essentiel à l’échelle nationale pour traiter les problèmes de santé mentale chez les enfants et les jeunes dans les communautés mal desservies partout au pays. Cet incroyable partenariat renforcera nos programmes dans des domaines comme l’intervention de crise, la sensibilisation communautaire, le développement des compétences et la gestion des délais d’intervention. Ces améliorations entraîneront des changements significatifs pour les jeunes des communautés noires et autochtones et contribueront à transformer le portrait de la santé mentale des enfants et des jeunes au Canada. »

Katherine Hay

présidente-directrice générale de Jeunesse, J’écoute